L'ESPRIT DE FAMILLE

Maurice BIRAUD : Charles Moreau, le père
Monique LEJEUNE : Mme Moreau, la mère
Claire DUPRE : Claire, "la princesse"
Anne TEYSSEDRE : Bernadette, "la Cavalière"
Véronique DELBOURG : Pauline
Khemi Ferrey : Cécile, "la poison" (créditée Carene au générique)
Paul BARGE : Pierre
Luc ETIENNE : Stéphane
 
et de nombreux "guest stars" comme :  Denise GREY : La grand-mère
Fiona GELIN : Nicole
Jean-François GARREAUD : Antoine
Perrette PRADIER : Tante Philippa
Edward MEEKS : Docteur Miller
René LEFEBVRE-BEL : Le grand-oncle
Martine SARCEY : Mme de Saint-Aimond
François PERROT : M de Saint-Aimond
Robert PARTY : Crève Coeur
Catherine JACOB
Jean-Claude DERET
 
Scénariste : Janine BOISSARD, d'après ses romans
 
Réalisateur : ROLAND-BERNARD (Bernard Rouland, frère aîné de Jean-Paul Rouland et Jacques Rouland)
 
Chansons interprêtées par Vava et Gégé CANDY (anciens du "Big Bazar" de Michel FUGAIN)

Le feuilleton a été tourné entre août et septembre 1981,
d'abord en France à Paris, dans le Val d'Oise (à Jouy-le-Moutier et Pontoise), en Bourgogne (Noyers-sur-Serein, Vézelay et Saint-Père) dants le Morvan et en Bretagne (à l'Île-de-Bréhat)
puis en partie aux Etats-Unis (San Francisco) et en Belgique (Bruges). 



Présentation

Etre les parents de quatre filles en âge d'aimer, férues de liberté, bouillonnantes de vie, n'est pas une petite affaire !  
  Coups de coeur, révoltes, joies et aventures se mêlent en un rythme trépidant.
Et l'esprit de famille dans tout ça ?  
 Difficile à définir... il est toujours présent, il est le ciment, la chaleur, la complicité...

Janine BOISSARD

Les critiques littéraires ne parlent jamais d'elle, et pourtant ses livres se vendent à des centaines de milliers d'exemplaires, et ont été traduits en Allemagne, aux Etats-Unis, en Suède, en Espagne,...
Nul n'est prophète en son pays, mais c'est cependant en racontant les heurs et malheurs d'une famille bien française qu'elle a conquis ses titres de noblesse. 

"L'esprit de famille" est une grande saga populaire, faisant penser aux "Quatre filles du docteur March" et racontant simplement l'histoire quotidienne des émotions qui tantôt réunissent, tantôt déchirent la petite "vie de famille".
Le roman a une couleur autobiographique.    
  Janine BOISSARD ne jure, en effet, que par "l'esprit de famille" qui est "le ciment de la vie".  
    Mariée à vingt ans, elle a deux fils et deux jumelles.
"Ecrire, c'est ma façon de respirer".
Elle travaille beaucoup, se lève à 6h30 tous les jours pour écrire.
Elle a publié de nombreux romans, séries noires (ce qui est rare pour une femme), et scénarii, tout en parcourant la France pour rencontrer ses lectrices, au travers de débats et de conférences :
"le contact me fait du bien, on écrit pour être aimé". 

A l'origine, L'Esprit de famille est une série litéraire de quatre tomes dont Pauline est la narratrice
 
 - L'Esprit de famille (1979)
 - L'Esprit de famille - L'Avenir de Bernadette (1980)
 - L'Esprit de famille - Claire et le bonheur (1981)
 - L'Esprit de famille - Moi Pauline (1981)
 
Deux ans après la fin de la série télévisée, Janine BOISSARD écrira deux nouveaux tomes pour clôturer l'histoire avec Cécile comme narratrice
 
 - L'Esprit de famille - Cécile la poison (1984)
 - L'Esprit de famille - Cécile et son amour (1984).
Les personnages


Les Moreau sont une famille bourgeoise, catholique et nombreuse, habitant une grande maison pleine d'âme et de souvenirs.
L’Esprit de Famille raconte sur plusieurs années l’histoire de cette famille et plus particulièrement, des tranches de vie des quatre filles.
Leurs histoires d’amour, leurs colères, leurs problèmes, leurs sentiments, leurs projets. 

Charles, le père, est médecin généraliste (conventionné, il y tient !) et essaie de concilier son métier avec sa vie de famille,
ce qui n'est pas toujours facile car il se laisse régulièrement déborder par le tempérament de ses quatre filles. 
Il aime fumer la pipe et jardiner.
Quand à la mère, on ne connait pas son prénom car il n'est jamais indiqué dans la série.
Femme au foyer, c'est une maman douce et à l'écoute dont les journées sont occupées par sa maison, ses filles et son mari, sauf le mercredi, jour qu'elle se réserve...
Elle brode et elle tricote, elle est aussi artiste à ses heures, elle fait des tableaux avec des choses qu'elle récupère et elle exerce le dur métier d'"écouteuse"... 
Tout ce petit monde vit aux environs de Paris, dans une maison située dans un village à 25 km de Paris et entourée d'un jardin, "La Marette", et passe Noël en Bourgogne.
Claire, 21 ans, qui aime "se la couler douce" et la couler dure aux autres.  
  Il est dit que c’est la plus belle et délicate des quatre et est surnommée "la princesse" .
Elle est très bohème, ne sait pas vraiment quoi faire dans la vie et se cherche, ce qui donne bien des inquiétudes à ses parents.
 
Bernadette, 19 ans, "la cavalière", le garçon manqué de la famille, tout en muscles et volonté, habitée par la passion du cheval.
Lorsqu’elle était petite elle voulait devenir un garçon, elle emprunte les pipes de son père et ne veut pas porter de jupe. 
Elle travaille comme monitrice d'équitation au manège Heurte-Bise auprès de "Crève-Coeur", son patron qu'elle a surnommé ainsi
car il a voulu envoyer Germain, son cheval favori à l'abattoir parce qu'il devenait trop vieux... 
 
Pauline, 17 ans, "la romantique" dont le regard ferait pleurer une pierre, est secrète, fragile, romantique, rêveuse et elle désire plus que tout devenir écrivain.
Elle n’a pas de surnom particulier mais n’aime pas son prénom.  
  Elle demande qui elle est et va tomber amoureuse successivement de deux hommes plus âgé qu'elle...
Tout au long des épisodes de la série, elle écrit l'histoire de sa famille sur un grand cahier, à la manière d'un journal intime, dont elle trouvera le titre dans le dernier épisode : L'Esprit de famille.
Elle a également rédigé une "Lettre à ceux qui n’ont plus confiance" où elle rejette la surprotection de ses parents et exprime toutes ses incertitudes et ses désirs d'indépendance.
 
Cécile, 12 ans, la petite dernière, fan de rugby et collectionneuse de champignons mortels, qui s'embarque dans une dangereuse aventure dans laquelle elle laissera un peu de son enfance.
Elle possède un caractère difficile et mène la vie dure aux autres d’où son surnom, "la poison",... 
Très enthousiaste et espiègle, la benjamine de la famille n'a pas la langue dans sa poche et exprime tout haut ce que les autres pensent tout bas.
Elle a également un coeur en or et n'hésite pas à jouer les bons samaritains.
Elle sauve par exemple Germain, le cheval préféré de Bernadette, de l'abattoir grâce à sa participation à une émission télé musicale. 




 
Béa, l'ami de Pauline,
Elle vit seule dans un grand et luxueux appartement.  
  Sa mère est partie et son père, diplomate, n'est que très peu présent auprès de sa fille.
 
La grand-mère
C'est la mamie idéale qu'on aimerait tous avoir.  
  Elle est tendre, complice, rigolote et en même temps elle sait ce qu'elle veut et ne s'en laisse pas compter !
Elle habite en Bourgogne, à Montbard, avec son frère Alexis et sa fille Nicole.  
  C'est la mère de Mme Moreau.
Pierre, le premier amoureux de Pauline
Pierre est un artiste, il peint des marines.  
  C'est l'oncle de Béa, la meilleure amie de Pauline.
Malgré le fait qu'il ait 40 ans, une compagne et une petite fille, il tombe amoureux de Pauline qui a 17 ans. 
 
Paul Démogée, le second amoureux de Pauline
C'est un écrivain relativement célèbre, il a 31 ans.  
  Pauline fait sa connaissance pendant les vacances de Noël chez sa grand-mère en Bourgogne.
Il marche avec une béquille après un accident de chasse quand il avait 18 ans, ce qui a ruiné ses espoirs de nageur de haut niveau. 
 



 
Antoine, le petit-ami de Claire
 
C'est le médecin qui remplace Charles Moreau lorsque celui-ci part à San Francisco en voyage.
Stéphane, le petit-ami de Bernadette
 
Il veut épouser Bernadette malgré l'avis de ses parents, les Saint-Aimond, qui sont des grands bourgeois
Nicole, la soeur de Stéphane
 
Philipa, la tante des quatre filles
Les voisins des Moreau s'appellent les Tavernier
 
Le monsieur, très attachant et toujours de bon conseil, est surnommé "Grosso Modo" par toute la famille car il colle la locution dans presque toutes ses phrases.
La difficulté pour les Moreau est de ne pas employer ce surnom en sa présence mais ça leur échappe régulièrement ! 




 

La Marette

La grande demeure des Moreau, tient un rôle à part entière dans la série elle aussi.
 
 C'est un doux refuge où il fait bon vivre.
Elle est située à la campagne du côté de Pontoise, à 25 kms de Paris,
et est entourée d'un grand et beau jardin avec bassin et verger que Charles Moreau entretient avec bonheur.  

Elle est au bord de l'Oise ce qui donne aux uns et aux autres l'occasion de se promener au bord du fleuve par moment.
 
 
 



 
 
Chacune des filles y a sa chambre...

Celle de Bernadette, avec des posters de chevaux sur les murs, est au sous-sol.
 
Celle de Pauline est au second étage, sous les toits, c'est un grenier aménagé...

Cécile a élu domicile dans une toute petite pièce au même étage, elle a couvert les murs de posters de rugby.  

Quant à Claire, elle est au premier, à côté des parents et surtout de la salle de bain !
 
 
Au rez-de-chaussée il y a la grande cuisine et le salon/salle à manger où se trouve la cheminée.
 
 
Les acteurs



 
Véronique DELBOURG  (Pauline)
 
Née le 8 septembre 1959, elle a tourné aussi bien pour la télévision, que le cinéma, et a également fait du théâtre. 
CINEMA
1976  A nous les petites anglaises, (Michel Lang)       1er rôle : Claudine
1978 L'amant de poche, (Bernard Queysanne)
1984 Les fauves, (Jean-Louis Daniel)
1986 Peau d'ange, (Jean-Louis Daniel)
1990 Le benjamin, (Jean-Louis Bertuccelli)
1991 Jalousie, (Kathleen Fonmarty)
Aujourd'hui peut-être, (Jean-Louis Bertuccelli)
TELEVISION
1974   Picou, fils de son père (Armand Ridel)
1978 Joséphine, ou la comédie des ambitions, (Robert Mazoyer)
Messieurs, les ronds de cuir, (Daniel Ceccaldi)
1979 Fantomas, épisode Le mort qui tue, (Juan Bunuel)
1980 Blanc, bleu, rouge, (Yannick Andréi) 6 X 60 mn
1981 L'homme de la nuit, (Juan Bunuel) 4 X 60 mn
1982 L'esprit de famille, 7 X 60 mn
1983 Deux amies d'enfance, (Nina Companeez) 4 X 60 mn
1991 La place du père, (Laurent Heynemann)
THEATRE
1977   Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll (rôle d'Alice).Mise en scène d'Olivier Praquin, Théâtre du Lucernaire
1990 Les fourberies de Scapin de Molière (rôle de Hyacinthe) Mise en scène de Jacqueline Duc, Théâtre de Ville d'Avray
 
Elle a arrêté sa carrière de comédienne en 1992 et après un passage au sein d'une société de production, s'est tournée vers les interventions littéraires et théâtrales en milieu scolaire.
Elle a une petite fille et vit à Neuilly-sur-Seine où elle exerce en tant que psychothérapeute. 


 

 



 
Maurice BIRAUD  (Charles Moreau, le père)
 
Il a eu le rôle d'une manière assez insolite.
Sachant que la série allait être tournée et tenant absolument à interpréter Charles Moreau, il a téléphoné un jour à Janine Boissard, auteur du livre dont est tiré le feuilleton.
Elle a décroché et a entendu alors "Allo Janine Boissard ?... ici le Docteur Moreau"... 
Elle a trouvé sa démarche touchante, il est venu la voir chez elle et elle a appuyé pour qu'il ait le rôle car elle savait que c'était un bon comédien et qu'il ferait un chef de famille épatant.
 
Né le 3 mars 1922, on l'a vu très souvent à la télévision ou au cinéma et il a également participé à des pubs
Il était même chanteur à ses heures, entre autre en 1967, La Petite en duo avec France Gall... 

Il fut présent sur les ondes d’Europe 1 où il interprèta,
entre autres, le rôle du commissaire Socrate et de Maurice la Grammaire puis du Grand Babu dans les feuilletons radio Signé Furax et Le fils de Furax
Mais aussi en tant qu'animateur de la tranche 9h-12 h dans les années 1960, en compagnie de Micheline Francey puis d'Anne Perez et de Jean-Marie Lamblat.
 
On le verra aussi dans de nombreux films de cinéma où ses meilleurs rôles sont probablement dans Un taxi pour Tobrouk, Le Cave se rebiffe ou encore Mélodie en sous-sol.
Il est par ailleurs abonné aux seconds rôles mais est néanmoins populaire.
 
C'est aussi l’un des artistes les plus sollicités, après Jean Valton, pour réaliser des disques publicitaires, alors très en vogue.
Il apparaît également à la télévision où son sens de l'humour et ses reparties sont très appréciés.
Il participa à plusieurs émissions de télévision et notamment aux Jeux de Vingt Heures entre 1976 et 1981. 

Maurice Biraud meurt à seulement 60 ans en 1982 alors qu'il est au volant à Paris et attend à un feu rouge avenue Marceau où il ne redémarre pas, victime d’un malaise cardiaque
A la veille de noël, quelques semaines seulement après la diffusion de la série, l'annonce de sa mort a été quelque peu éclipsée par celle de Louis Aragon, décédé le même jour. 




 
Monique Lejeune (Mme Moreau, la mère)
 
Au cinéma, elle a tourné avec Alain Cavalier, Sydney Pollack ou Bertrand Tavernier.
 
Elle a beaucoup joué pour la TV jusqu'en 1996 dans des téléfilms et séries à succès où elle a souvent incarné des femmes douces ou victimes du destin :
 

Clémence de Hongrie
Les Rois maudits

L'Esprit de famille

La Chambre des dames

Une Femme d'honneur
TELEVISION
1972   Le Rendez-Vous des Landes (Pierre Gautherin)
  Les Rois maudits (mini-série télévisée de Claude Barma)
1973   Joseph Balsamo (feuilleton télévisé d'André Hunebelle)
1974   La Passagère (Abder Isker)
1975   Les Enquêtes du commissaire Maigret épisode Maigret hésite (Claude Boissol)
1979   Madame de Sévigné (téléfilm de Gérard Pignol et Jacques Vigoureux)
1982   L'Esprit de famille
1984   La Chambre des dames (Yannick Andréi)
  Messieurs les jurés, "Affaire Malville" (André Michel)
1986   La vallée des peupliers (Dominique Giulianil)
1989   La Comtesse de Charny (Marion Sarraut)
1996   Une Femme d'honneur épisode Lola, Lola (Éric Kristy)
THÉATRE
1963   Et jusqu'à Béthanie (Jean Giraudoux)
1965   Le Fil rouge (Henry Denker)
1966   Don Carlos (Friedrich von Schiller)
1967   Le Roi Lear (William Shakespeare)
  Chaud et froid (Fernand Crommelynck)
1972   L'Ingénu d'Auteuil (Jean Le Marois)
1976   Les Mains sales (Jean-Paul Sartre)
 
CINEMA
1968  La chamade, (Alain Cavalier)
1975  Que la fête commence..., (Bertrand Tavernier)
1976  Oublie-moi, Mandoline, (Michel Wyn)
1977  Bobby Deerfield, (Sydney Pollack)
 



 
Claire DUPRAY (Claire)
 
Parallèlement à ses études au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris, Claire Dupray a suivi une formation en peinture et en céramique.
Après quelques années consacrées au théâtre et au cinéma, elle se concentre dorénavant à la sculpture et elle expose régulièrement. 

 
1978   Une femme, une époque  Série TV
1979   Le journal   Série TV
1980   L'avare ( Louis de Funès, Jean Girault )  Film
  Médecins de nuit   Série TV
  La Vie des autres  Série TV
1981   L'atterrissage   Téléfilm
1982   L'Esprit de famille  Série TV

 
 
 



 
Anne TEYSSÈDRE (Bernadette)
 
Elle débute au théâtre en fréquentant le cours Simon, puis au cinéma dans le rôle principal de Véronique ou l'été de mes treize ans.
Elle entre au Conservatoire national supérieur d'art dramatique dans la classe de Michel Bouquet, et poursuit une carrière intéressante entre théâtre, télévision, cinéma commercial et cinéma d'auteur.
Elle fut notamment l'héroïne de Conte de printemps d'Éric Rohmer et l'un des personnages principaux de nombreux téléfilms et séries télévisées. 

TÉLÉVISION
1981 Messieurs les jurés "L'affaire Bernay", (Jacques Krier)
 Les Cinq Dernières Minutes, épisode Le Retour des coulons, (Éric Le Hung)
1982 Les Maupas, (Daniel Moosmann)
L'esprit de famille
1985 Le Véto, (Daniel Moosmann)
1986 La Sonate pathétique, (Jean-Paul Carrère)
1987 Image interdite, (Jean-Daniel Simon)
1987 La Dictée, (Jean-Pierre Marchand)
1988 Les Nouveaux Chevaliers du ciel, (Patrick Jamain)
1990 Les Nouveaux Chevaliers du ciel  (Nouvelle série), (Jean-Pierre Desagnat)
1990 L'Amour tagué, (Bruno Carrière)

 
CINÉMA
1975 Véronique ou l'été de mes treize ans, (Claudine Guilmain)
1980 La Passante, (Emmanuel Ciepka)
1982 Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ?, (Coline Serreau)
1984 Comment draguer tous les mecs, (Jean-Paul Feuillebois)
 Par où t'es rentré ? On t'a pas vu sortir , (Philippe Clair)
1987 Funambules, (Gil Le Kvern)
1989 I Want to Go Home, (Alain Resnais)
1990 Conte de printemps, (Éric Rohmer)

 
THÉATRE
1979 C'est à c't'heure-ci que tu rentres ?, (Michel Fermaud)
1979 Monsieur Vitrac, (Roger Vitrac)
1979 Plaisir des autres, (Agnès Malletr)
De 2013 à 2015, elle va participer à différents courts métrages expériementaux de Gérard Courant :
Cinématon #2794, Couple #141, Poussières d'été-Poussières d'automne, Trio #21, Les Amis de Anne Teyssèdre, Portrait de groupe #253, Cinécabot #, Lire #107 

Anne Teyssèdre finit par abandonner sa carrière d'actrice au milieu des années pour des raisons de santé, et se tourne vers l'écriture.
Elle publie deux essais sur l'œuvre d'Éric Rohmer ainsi que des nouvelles dans des ouvrages collectifs, revues de cinéma, et revues littéraires. 




 
Carène FERREY(Khemi Ferrey) (Cécile)
 
Née en 1970, Khémy Ferrey ne désirait qu’une chose dès son plus jeune age: Chanter !
A 4 ans et demi, elle participe à son premier radio-crochet en chantant une comptine canaque, et se retrouve sélectionnée pour représenter la Nouvelle Calédonie au Japon... 

Emissions de variétés, tournée pour un spectacle de danse tahitienne, synchronisation de dessin animé, tournages pour le cinéma français,
Khémi enchaîne les expériences avec une aisance déconcertante.  
A 9 ans, elle rencontre Gérard Depardieu à l’occasion du tournage de Mon oncle d’Amérique et en garde un très joli souvenir..
 
Elle se spécialise ensuite dans les comédies musicales et travaille en France, en Angleterre et en Allemagne.
Appelée à Chicago pour un festival de jazz où elle interprète deux créations écrites par Henri Salvador, elle revient en France et devient compositrice de musiques de films.
Aujourd’hui, elle écrit et fait tourner ses propres spectacles.
Khemi Ferrey a interprété sœur Marie Thérèse dans Sisters Act joué en 2012 au théâtre Mogador à Paris
Elle a également joué dans Les Misérables, Barnum, Tintin et le temple du soleil... 
 
FILMOGRAPHIE
1980   Mon oncle d'Amérique, (Alain Resnais)  Film
1981   Chambre 17  Téléfilm
  L'oiseau bleu  Série TV
1982   L'Esprit de famille  Série TV

 



 
Denise Grey (La grand-mère)
 
Née Édouardine Verthuy le 17 septembre 1896, l'actrice avait déjà 85 ans au moment du tournage.  
  Née à Châtillon, en Vallée d'Aoste, elle est naturalisée française le 13 juillet 1922.
 
Elle débute au cinéma en 1915 dans le film muet En famille, adaptation du roman d'Hector Malot, avant de se consacrer au théâtre.
 
Elle revient au cinéma, parlant cette fois, dans les années 1930 et connaît le succès dans les années 1940 avec des films
comme Monsieur Hector (1940), Boléro (1942), L'Honorable Catherine (1943), Les caves du Majestic (1944) ou encore Le Diable au corps (1946). 

Elle a été pensionnaire de la Comédie-Française de 1944 à 1946, puis de 1957 à 1958.
Elle a été la compagne d'Henri Bara (mort accidentellement en 1919), dont elle a eu une fille, Suzanne Grey, également actrice.  

L'âge ne met pas fin à sa carrière.  
  Ainsi, en 1972, elle apparaît dans la série télévisée Les Rois maudits.
 

 
 
A la même époque que L'Esprit de famille, on la retrouve dans ce même genre de rôle dans La Boum
où elle jouait Poupette, la très sympathique arriére grand-mère de Vic, jouée par Sophie Marceau. 

 
En 1988, elle a interprèté la chanson Devenir vieux.  
  Denise Grey, qui a eu une très belle et longue carrière de 1913 à 1991, est décédée en 1996, quelques mois avant ses cent ans.
 


Paul BARGE (Pierre, le premier amoureux de Pauline)
 
Né le 11 septembre 1941, il a tourné dans quelques films au cinéma et joué au théatre
Mais il a surtout travaillé pour la télévision, on le retrouve dans de nombreuses séries comme Les Cinq Dernières Minutes, Commissaire Moulin ou récemment Plus belle la vie.  
Il a été également la voix des premiers Fort Boyard sur Antenne 2 en 1990 et a enregistré quelques livres audio.
TÉLÉVISION
1970 Les chevaux du soleil, (François Villiers)
1972 Les Gens de Mogador, (Robert Mazoyer )
 La Mandragore, (Philippe Arnal)
1976 Première Neige, (Claude Santelli)
 Le Lauzun de la Grande Mademoiselle , (Yves-André Hubert)
1977 Au plaisir de Dieu , (Robert Mazoyer)
 Erica Werner, (Paul Siegrist)
1978 Émile Zola ou la Conscience humaine, (Stellio Lorenzi)
1980 Julien, (Emmanuel Fonlladosa)
1982 L'Esprit de famille
1987 Les Cinq Dernières Minutes : Mort d'Homme , (Joannick Desclers)
1988 Les Cinq Dernières Minutes : Fais-moi cygne, (Louis Grospierre)
1995 Cœurs Caraïbes, (Paolo Barzman)
 Sandra, princesse rebelle, (Didier Albert)
1998 Victor Schœlcher, l'abolition, (Paul Vecchiali)
1998-2000 Cap des Pins, (Bernard Dumont, Emmanuelle Dubergey, Dominique Masson, Emmanuel Fonlladosa)
2002 Commissaire Moulin
2003 Alice Nevers, Le juge est une femme : Juge contre Juge
2008 Dans la cour des grands
 Françoise Dolto, le désir de vivre , (Serge Le Péron)
2009 Profilage : Sans rémission, (Éric Summer)
2013-2014 Plus belle la vie
THÉATRE
1970 Haute Surveillance, (Jean Genet)
1975 Alan Ayckbourn, (Jean Genet)
1987 Conversations après un enterrement, (Yasmina Reza)

 
CINÉMA
1968 Sous le signe de Monte-Cristo, (André Hunebelle)
1969 L'invitée (L'invitata), (Vittorio De Seta)
1972 L'Étrangleur , (Paul Vecchiali)
1978 Le Paradis des riches, (Paul Barge)
1982 Pour cent briques, t'as plus rien..., (Édouard Molinaro)
 
 

Il est le narrateur des livres audio suivants :
Typhon (nouvelle de Joseph Conrad), Debout les morts et Sans feu ni lieu (Fred Vargas),
Une vie française (Jean-Paul Dubois), Misery (Stephen King).



 
Erik Colin (Paul Démogée, le second amoureux de Pauline)
 
Né 18 janvier 1947, on connait bien la tête d'Erik Colin mais en plus jeune et avec des moustaches puisqu'il était le Lieutenant Duvauchel dans
"Mais où est donc passée la septième compagnie ?" et "On a retrouvé la septième compagnie".
Il a joué dans plusieurs séries télé et de nombreux seconds rôle dans des téléfilms mais il est surtout connu pour sa belle voix grave.
Il a doublé en effet un nombre très impressionnant d'acteurs et de personnages télé,
notamment Michael Douglas (A la poursuite du diamant vert), Hugh Laurie (Stuart Little) ou James Gandolfini (Les Soprano).  
 
Dans les dessins animés, il a incarné entre autre Tactimor dans "Télétactica" ou Patrick l'Étoile de mer dans "Bob l'éponge".
 
  
 
Il est décédé le 15 novembre 2013 à l'âge de 66 ans...
 



 
Jean-François Garreaud (Antoine, le petit-ami de Claire)
 
Né le 1er avril 1946, il a participé a plusieurs films, téléfilms et séries télé.
Parmi ses rôles les plus connus, on note le rôle du séducteur Jean Dabin dans Violette Nozière de Claude Chabrol, sorti en 1977.  

En 1982, il apparaît aux côtés d'Alain Delon dans Le Battant.
Il travaille à nouveau avec Claude Chabrol en 1992 pour Betty, et apparaît dans Le Fusil de bois de Pierre Delerive en 1994 avec Samuel Le Bihan. 

Il est, de 1999 à 2006, le commandant Michel Lemarchand dans la série La Crim, aux côtés de Didier Cauchy.
Il a ensuite joué le rôle du diabolique Léonard Vassago dans la série Plus belle la vie durant une bonne partie de l'année 2007 (saison 3). 

Il a également joué dans la série à succès Sous le soleil.
 
Habitué aux second rôle , il a été invité dans de nombreuses autres séries dont :
Profilage, Section de recherches, Nicolas Le Floch, Avocats et Associés, Femmes de loi, Quai numéro un, Navarro, Les Bœuf-carottes, François Kléber,
Les Cinq Dernières Minutes, Julien Fontanes, magistrat...



 
Luc Etienne (Stéphane, le petit-ami de Bernadette)
 
Outre L'Esprit de famille, il est apparu dans Au revoir les enfants de Louis Malle en 1987 et dans quelques second rôle dans des séries télévisées ou des téléfilms.
 
Mais c'est surtout en tant qu'assistant réalisateur qu'il est aujourd'hui connu
tant en France à la fin des années 1980 - début des années 1990
Le complot, Ne réveillez pas un flic qui dort, Milou en mai, La gloire de mon père, Le château de ma mère, La putain du roi, La neige et le feu,...
qu'à l'internationnal à partir de 1993
Bonne Annee, Mr Mayle, The Secret House of Death, Risque maximum, Double Team, Love in Paris, Ronin, Cuisine américaine, Vatel, La mémoire dans la peau, Taxi 3, La mort dans la peau, Thor,
Total Recall : Mémoires programmées...
 
 
 



 
Dorothée Jemma (Béa, l'ami de Pauline)
 
Née le 16 juin 1956, fille du comédien Jean-Louis Jemma (célèbre comme voix française de Zorro) et nièce de l'acteur Marcel Jemma, elle voulait être danseuse mais son père l'a plutôt dirigé vers le monde du théâtre.
Elle démarre son métier d'actrice dès seize ans et va jouer dans quelques pièces
1973 Les Femmes savantes, (Molière)
1974 Ce soir, on improvise, (Luigi Pirandello)
1975 Le Baron perché, (Italo Calvino)
 
Elle tournera ensuite plus ou moins régulièrement pour le ciméma et la télévision.
 
Particulièrement active dans le doublage, elle est notamment la voix française régulière de Jennifer Aniston, Shelley Long et Heather Thomas (Jody dans L'homme qui tombe à pic).
 
Elle est également la voix de Sally dans L'Étrange Noël de monsieur Jack ainsi qu'une des voix de Melanie Griffith.
On peut aussi noter occasionellement des noms célèbres comme Kim Basinger, Michelle Pfeiffer, Brigitte Nielsen, Mariel Hemingway, Annabeth Gish, Jennifer Jason Leigh, Renée Zellweger ou Sheryl Lee...
 
En 1994, elle devient la voix française de Jennifer Aniston (alias Rachel) dans la série Friends.
Cela réduisant la possibilité d'autres engagements de voix, cela l'a amené à demander une augmentation de salaire pour cette performance mais la réponse a été son remplacement par Monika Lawinska...